Et les souris dansaient,

souris-dansent

dans le fond de cave,

rongeaient les fils d'électricité, 

pour que tu dérailles...

Et rien ne s'ordonnait,

rien, rien, rien, 

ne s'emboitait...

Souris dessinées, 

par des idées fixes...

Et plus rien ne s'ordonnait.

Tu dansais sous la flutte hypnotique

des souris maléfiques......

Et plus rien ne s'ordonnait.

Rien , rien, rien.